• Au-delà  de la continuité, notre énergie est propre
Accueil > Actualité
Inauguration de la centrale photovoltaïques d’Ain Skhouna (Saida)
 Le Ministre de l'énergie, Monsieur Salah KHEBRI, accompagné du Wali de Saida, le PDG de SKTM, le DEM, les PDG des filiales CEEG, SDO, OS, GRTE et des autorités locales, a effectué une visite de travail à la centrale Photovoltaïque de Ain Skhouna dans la wilaya de Saïda, le 10 mai 2016. La délégation a été reçue par l'encadrement de l'unité UPSO et de SKTM.
 
Cette nouvelle centrale d'une capacité de 30 MWc, confié au constructeur allemand BELECTRIC GmbH, a été réalisée dans un délai de 11 mois, et occupe sur une superficie de plus de 60 hectares.
Monsieur MEZRAG Ahmed, Directeur de l'unité sud Ouest, a présenté la fiche technique de l’ouvrage tels que les objectifs de la réalisation de la centrale, les cordonnées géométriques, la superficie, la puissance, la technique d'injection, les délais de réalisation, le plan de situation et le plan de masse de la centrale…etc.

Après la présentation et la cérémonie d’inauguration, Monsieur le Ministre a visité la salle de commande où il a mis en service un onduleur symbolisant l’injection de l’énergie dans le réseau.

Le Ministre et la délégation qui l'accompagne ont assisté à une démonstration sur le système automatique de nettoyage des panneaux, à partir d’une estrade installé pour la circonstance. Le PDG de SKTM, à l’occasion de la tournée à l'intérieur de la centrale, a donné des explications complémentaires sur l’ouvrage et sur la vision de la société en matière de développement des énergies renouvelables.

La visite a été conclue par l’organisation d’un point de presse, lors duquel, le Ministre a annoncé la mise en place d’un partenariat avec des investisseurs nationaux, visant la création d'une base industrielle de production de panneaux photovoltaïque et de supports. Il a annoncé également le parachèvement du projet 343 MWc en photovoltaïque à la fin du mois de juillet 2016. Le Ministre a rappelé à l’occasion l’ambition d’atteindre un taux d’intégration des EnR dans le parc de production national visent la production de 27 % à l'horizon 2030.
 

 

Dans la même rubrique